Un livre, une auteure : Sarah Rose Etter

Quand mon mari rentre, il a le gâteau.
Je le regarde sortir de la voiture et remonter l’allée. La boîte de la pâtisserie se trouve dans un sac en plastique blanc. Elle vient cogner légèrement contre sa jambe. Mon pouls se met à bégayer. La terreur se manifeste.

Do_Hommes_sous_Verre_1-195x300Pile ou face. A choisir : un père qui porte nuit et jour un masque de poulet en caoutchouc après le décès de sa femme ou plutôt qui vous habille et vous emmène à une soirée langues? Un mari qui fantasme sur votre bouche dévorant gâteau sur gâteau, jusqu’au diabète ou un autre qui a littéralement un appétit insatiable?
Les hommes des nouvelles de Sarah Rose Etter sont de très curieux énergumènes, des spécimens à observer et à décortiquer, à l’instar de ces pauvres hères de la nouvelle qui donne le titre (et le ton) de cet étonnant petit recueil « Hommes sous verre ». Masculin, le sexe faible? On oserait le penser tant les personnages qui s’abritent dans le recueil sont en proie aux peurs les plus primaires, aux psychoses les plus saugrenues et intimes. Dans ce musée en papier des névroses insolites, tantôt effrayantes tantôt touchantes, mais toujours sensibles et d’une dérangeante justesse, les femmes ont le (beau) rôle de mantes, d’amantes, d’aimantes parfois jusqu’à la déraison. La folie, apanage stéréotypé féminin, revêt le corps et les formes d’un sexe qu’on ne saurait voir, approcher et encore moins comprendre. Etter parvient à tisser un univers où chaque détail cache une inquiétante étrangeté et révèle l’absurde d’un lien vieux comme le monde : celui qui se crée entre deux dualités sexuées.
Coup de cœur pour la nouvelle « Gâteau » : une renversante mise en bouche sucrée, qui frise l’hyperglycémie.

Hommes sous verre, Sarah Rose Etter, traduction de l’anglais par Véronique Béghain, éditions Do, 96 pages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s